• Accueil
  • blog entreprise
  • Comment faciliter le retour au travail d’un collaborateur après un congé maternité ?

Comment faciliter le retour au travail d’un collaborateur après un congé maternité ?

Publié le : 03/05/2023

Le retour d’un congé maternité peut être à la fois stimulant et inquiétant pour un jeune parent. Ils doivent faire face à de nombreuses interrogations

Fatigue, recherche d’un mode de garde, angoisse de laisser son enfant, peur de ne pas pouvoir reprendre le rythme de travail ou de ne pas retrouver son poste initial peuvent compliquer la reprise du travail. Comment faciliter son retour dans l’entreprise et sa reprise du travail sereinement ? Quelles sont les obligations de l’employeur ? Les Parents Zens vous donne quelques conseils pour permettre à vos salariées de vivre ce moment charnière le plus sereinement possible.

Le retour au travail : une période de bouleversement

La société et les entreprises sont souvent très attentives aux femmes quand elles sont enceintes, mais beaucoup moins après l’accouchement alors que c’est justement la période pendant laquelle elles auraient besoin de toutes les attentions. Le cinquième trimestre correspond à la fin du congé maternité et la reprise du travail. Pendant cette période, les inquiétudes et interrogations d’une jeune maman sont multiples et légitimes.

Aide pour le choix d’un mode de garde, horaires flexibles, capacité d’écoute et d’adaptabilité… L’employeur a un rôle clé à jouer pour aider les familles à vivre beaucoup plus sereinement leur parentalité ! Pour ce faire, il est important que les interlocuteurs au sein de l’entreprise et notamment les RH, comprennent vraiment ce qu’implique la nouvelle vie des jeunes parents.

Femmes qui discutent après retour congé maternité

Anticiper le retour de votre collaboratrice

Votre salariée a été absente pendant plusieurs semaines et peut appréhender son retour dans l’entreprise. Pour qu’elle puisse se réapproprier son poste et se réadapter dans les meilleures conditions possibles, prévoyez-lui un réonboarding, qui consiste à faire suivre une nouvelle fois un parcours d’intégration à un collaborateur qui fait déjà partie de l’entreprise. Prenez par exemple le temps de lui présenter sous la forme d’une rétrospective, les changements d’organisation et de process qui ont pu avoir lieu et les différents temps forts qui ont marqué la vie de l’entreprise durant son absence. Organisez un point avec chaque équipe pour expliquer l’avancement des différents projets. Si la salariée avait été remplacée pendant son absence, faites-en sorte qu’il y ait une passation de quelques jours afin qu’elle puisse reprendre les dossiers petit à petit, sans stress et sans surcharge.

En tant qu’employeur, il y a également quelques obligations à respecter au retour du salarié :
- Une visite médicale de reprise, organisée à l’initiative de l’employeur
- Un entretien professionnel de reprise

Il est important pour l’entreprise de prendre conscience de l’importance de cette nouvelle intégration du salarié. En effet, une absence d’anticipation et d’accompagnement du collaborateur lors de son retour peuvent coûter cher à l’entreprise : déprofessionnalisation du salarié entraînant une diminution de sa productivité, mal-être au travail avec une perte de sentiment s’appartenance, et un turn-over important.

Alexandre Grenier, co-fondateur et CEO de Workelo, le 1er outil RH dédié à l’onboarding en France, livre à Welcome to the Jungle : « Si le dispositif de réonboarding peut varier en fonction du motif de l’absence, la finalité est, elle, toujours la même : faire en sorte que le collaborateur se (re)sente bien dans son environnement de travail. »

Accompagner vos salariés dans leur nouvel équilibre de vie et contraintes parentales

Selon une enquête réalisée par BVA et le Conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (CSEP), 77% des femmes et 68% des hommes jugent que la parentalité est insuffisamment prise en compte dans l’organisation du temps et des lieux de travail.

Pour y remédier, différentes actions peuvent être mises en place dans l’entreprise, en fonction des problématiques de chacun : autoriser plus de télétravail, laisser davantage de souplesse dans l’organisation du travail et les horaires, ou encore éviter les réunions très tôt le matin ou très tard dans la journée. Faites preuve de flexibilité et de compréhension.

Par ailleurs, la recherche d’un mode de garde peut être un frein à la reprise et générateur de stress pour la salariée. Certaines entreprises font alors le choix de faciliter l’accès aux places en crèche d'entreprise pour les enfants de leurs collaborateurs, ce qui permet un retour au travail plus serein.

Favoriser leur bien-être physique et psychologique

Souvent les jeunes parents courent toute la journée : crèche, transport, réunions, travail, crèche, bain, repas, et on recommence ! Aidez vos salariées à arrêter la spirale infernale en prenant un vrai moment de repos lors de la pause déjeuner, par exemple en proposant des cours de yoga ou des conférences et ateliers autour de la parentalité. De nombreuses actions peuvent être imaginées pour aider les jeunes parents à prendre un peu plus de temps pour eux ! Faites preuve de créativité !

Dans certains cas, le rôle de l’employeur peut aller plus loin : il pourra aider une salariée à reprendre confiance en elle après un congé parental plus long ou des difficultés profondes. La plupart des femmes vont connaître de grands bouleversements en devenant mères à la fois physiques et psychologiques ; environ 20% d’entre elles connaîtront la dépression post-partum. Prenez en compte cette possibilité et accueillez votre salariée avec toute la bienveillance et l’aide nécessaire, notamment avec un soutien psychologique ou un coaching parental confidentiel.

Le retour d’une salariée après un congé maternité n'est pas toujours une période simple. La collaboratrice et l’employeur doivent reprendre leurs marques tout en restant ouverts et à l’écoute. Grâce à un échange constructif, ouvert et sincère avec votre salariée et des actions clés mises en place en sa faveur, cette période pourra vraiment permettre de poser les bases de son futur épanouissement personnel et professionnel et booster les performances de l’entreprise.

Rédaction : L'équipe Les Parents Zens

Nous vous recommandons aussi